Daesh affirme avoir brûlé vif le pilote jordanien

Un militant de l'Etat Islamique [DR]

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a diffusé mardi une vidéo d'un homme en train d'être brulé vif dans une cage et affirmé qu'il s'agissait du pilote jordanien capturé après le crash de son avion en Syrie le 24 décembre. Cette exécution remonte au 3 janvier, a affirmé la télévision officielle du royaume peu après la diffusion de la vidéo de l'EI.

 

Sur une vidéo de 22 minutes d'une violence insoutenable, l'on peut y voir dans une cage un homme habillé d'une tunique orange au milieu d'hommes masqués et armés. L'un d'entre eux prend une torche et met le feu à de l'essence. Les flammes se propagent alors jusqu'à la cage. Le supplicié se débat avant d'être transformé en une boule de feu.

Selon la télévision officielle de Jordanie, le pilote aurait en réalité été tué il y a un mois. Dans un bandeau diffusé ce jour, la télé jordanienne a fait état du "martyre du pilote Kassasbeh le 3 janvier". Ces derniers jours, Amman a plusieurs fois réclamé en vain des preuves de vie de son pilote, avant d'envisager de libérer Sajida Al-Rishawi, jihadiste irakienne détenue en Jordanie pour son implication dans des attentats ayant fait 60 morts en Jordanie en 2005.

Le pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh, sous-lieutenant de 26 ans, menait un raid sur des positions de l'organisation Etat IsIamique le 24 décembre dernier dans le cadre de la coalition internationale lorsqu'il a été capturé.

 

L'armée jordanienne promet de venger la mort de son pilote

"Le sang du martyr ne coulera pas en vain et (...) la vengeance (...) sera proportionnelle à cette catastrophe qui a frappé l'ensemble des Jordaniens", a déclaré le porte-parole de l'armée jordanienne, le général Mamdouh Al-Amiri, dans un communiqué rapporté par la télévision officielle. En fin de journée, une source sécuriatire indiquait qu'Amman exécutera mercredi la jihadiste irakienne réclamée par l'EI.

Le président des Etats-Unis Barack Obama a estimé mardi que si l'authenticité de la vidéo du pilote jordanien brulé vif dans une cage était avérée, elle serait une nouvelle preuve de la "barbarie" de l'organisation Etat islamique.

 

Des menaces sur la France

Dans une vidéo distincte, le groupe État islamique a également proféré ce mardi de nouvelles menaces contre la France, affirmant avoir des milliers de partisans sur place prêts à mener des attaques.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles