Des bombardiers russes survolent la Manche

Le Tupolev-95, conçu dans les années 50, est toujours en activité dans les forces aériennes russes. Doté d'un très long rayon d'action (12.550 km), il est essentiellement destiné à des missions de bombardement stratégique. [CC / Greg Salaun]

Deux Tupolev-95, des bombardiers russes, ont été identifiés le 28 janvier alors qu'ils survolaient la Manche. L'épisode a déclenché une mise en alerte immédiate des aviations britannique et française.

 

L'affaire semble directement issue d'un scénario de Tom Clancy. Mercredi 28 janvier, en effet, deux bombardiers TU-95, accompagnés d'un ravitailleur en vol et deux avions de chasse Mig-31, ont été identifiés en plein survol du "Channel".

Cette incursion a été jugée suffisamment sérieuse pour que les états-majors britannique et français dépêchent immédiatement des chasseurs Typhoon et un Rafale, pour surveiller l'activité de ces appareils russes qui se sont gardés de violer les espaces aériens des pays concernés. Plusieurs vols commerciaux ont par ailleurs été déroutés afin de prévenir tout risque d'impact.

 

Bombe nucléaire

Les deux TU-95 avaient été repérés une première fois aux abords de la Norvège puis s'étaient approchés de la Grande-Bretagne, d'abord au nord de l'Ecosse puis à proximité des côtes irlandaises, avant de se rapprocher de la Manche.

Londres a convoqué l'ambassadeur russe afin d'obtenir des éclaircissements sur cette manoeuvre réalisée dans des conditions inhabituelles puisque les bombardiers n'avaient pas fait connaître leur plan de vol et avaient débranché leurs transpondeurs. Enfin, les écoutes réalisées par les forces d'interception laissent penser que l'un des deux appareils transportait une bombe nucléaire, probablement inerte.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles