Il quitte son job à la City pour combattre Daesh

Une patrouille de l'YPG dans les rues de Kobane avant la libération de la ville. [ARRIS MESSINIS / AFP]

Un jeune Britannique de 28 ans a délaissé le métier confortable qu'il s'apprêtait à exercer au coeur de la City, à Londres, pour rejoindre les unités kurdes engagées dans le combat contre Daesh. Il a témoigné dans la presse britannique.

 

Emoulu d'une des meilleures écoles de Grande-Bretagne, alors qu'il venait de décrocher une proposition pour un métier enviable à la City, Baran Macer (nom de guerre) a décidé de tout abandonner pour rejoindre les rangs des Unités de protection du peuple (YPG) kurdes qui affrontent l'Etat islamique en Irak et en Syrie.

Le volontaire a confié au MailOnline les raisons de son engagement. "Je crois passionnément à la démocratie et à la liberté d'expression" a confié ce proche des Tories, qui explique n'envisager revenir à Londres qu'après l'éradication de Daesh.

 

Grenade prête

Deux semaines avant Noël, après avoir averti ses parents, il a rejoint le front en Syrie suite à un détour par Istanbul. Depuis la zone de guerre, il s'est montré critique à l'encontre de David Cameron qu'il accuse de ne pas défendre assez les valeurs du parti conservateur : la liberté et la justice.

Le jeune homme se déclare conscient des risques qu'il court en cas de capture par les militants de l'Etat islamique. Pour prévenir toute possibilité d'être pris en otage, il déclare détenir une grenade dans l'une de ses poches qu'il entend déclencher en cas de menace imminente.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles