La diplomatie s'active avant le sommet de Minsk sur l'Ukraine

Vladimir Poutine. [Michael Klimentyev / RIA NOVOSTI / AFP]

De Washington à Berlin, d’intenses tractations se sont tenues ce lundi pour préparer le sommet de Minsk (Biélo­russie), auquel doivent assister mardi 10 février Angela Merkel, François Hollande et les présidents russe et ukrainien, Petro Porochenko et Vladimir Poutine.

 

Alors que la chancelière allemande a évoqué le sujet à Washington avec ­Barack Obama, les diplomates français, allemands, ukrainiens et russes ont travaillé à Berlin à préparer un texte acceptable par toutes les parties. Et de nouvelles discussions auront lieu ce mardi à Minsk entre représentants ukrainiens, russes, et de l’OSCE. Des ­représentants des rebelles seront aussi présents.

 
De ces discussions dépendra la tenue du sommet de Minsk, Vladimir Poutine ayant averti qu’il n’y participerait qu’à condition qu’un accord soit trouvé "sur certains points". Pendant que la diplomatie s’active, les combats s’intensifient : seize personnes ont été tuées en 24 heures. Et Kiev a ­affirmé lundi que 1.500 soldats russes ont pénétré en Ukraine. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles