15 morts dans les bombardements de Kramatorsk

Quinze civils et militaires ont été tués mardi dans le bombardements de Kramatorsk.[VOLODYMYR SHUVAYEV / AFP]

Des bombardements meurtriers ont frappé mardi Kramatorsk, bastion des forces de Kiev dans l'Est rebelle de l'Ukraine, à la veille d'un sommet de la dernière chance à Minsk où les dirigeants allemand, français russe et ukrainien doivent négocier un plan de paix.

 

Quinze civils et militaires ont été tués mardi dans le bombardements de Kramatorsk, ville de l'est rebelle de l'Ukraine qui abrite l'état-major de l'armée et qui est le siège de l'administration régionale pro-Kiev, a annoncé un haut responsable ukrainien qui a également fait état de 63 blessés.

Quelques heures après cette attaque au lance-roquettes multiples Smertch, les émissaires du gouvernement ukrainien et des républiques séparatistes prorusses se sont retrouvés pour des discussions à Minsk, en présence de représentants russe et de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe).

Cette rencontre, qui se déroule à huis clos et ne sera pas suivie de déclarations à la presse, devrait permettre d'affiner les positions avant le sommet de mercredi, également prévu dans la capitale bélarusse, entre les présidents russe Vladimir Poutine, ukrainien Petro Porochenko, français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel. Il tentera de mettre un terme au conflit dans l'est de l'Ukraine, qui a fait plus de 5.300 morts en dix mois.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles