Accord de paix à Minsk, Merkel sans "illusion"

"Espoir" d'une signature prochaine d'un accord à Minsk.[ALEXANDER ZEMLIANICHENKO / POOL / AFP]

Les dirigeants européens et les présidents ukrainien et russe ont trouvé un "accord sur l'essentiel", notamment un cessez-le-feu le 15 février et le retrait des armes lourdes le long de la ligne de front, a annoncé jeudi le président russe Vladimir Poutine.

 

"On a réussi à trouver un accord sur l'essentiel", s'est félicité M. Poutine à l'issue de seize heures de négociations avec ses homologues ukrainien et français, et la chancelière allemande.

L'accord porte sur un cessez-le-feu en vigueur dès dimanche, et sur le retrait des belligérants et de leurs armes lourdes permettant la création d'une zone tampon élargie.

 

Merkel ne se fait "aucune illusion"

Angela Merkel assure ne se faire "aucune illusion". Il existe "encore de gros obstacles" à surmonter, explique la chancelière.

L'accord pour ramener la paix en Ukraine conclu à Minsk "n'est pas une solution globale et encore moins une percée", a affirmé jeudi le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, dans un communiqué publié à Berlin.

Il "salue" ce "pas en avant qui nous éloigne d'une spirale d'escalade militaire", mais "sans euphorie, car cela a été une naissance difficile".

 

François Hollande évoque un "espoir sérieux"

Le président français François Hollande a évoqué un "espoir sérieux même si tout n'est pas encore accompli" après l'accord sur un cessez-le-feu et un "règlement politique global" du conflit ukrainien conclu jeudi à Minsk.

"Toutes les questions ont été traitées par ce texte qui a été signé par le groupe de contact et les séparatistes", a déclaré le chef de l'Etat français, lors d'une déclaration commune, aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel.

 

Kiev et les rebelles prorusses ont signé une feuille de route

Le Groupe de contact, constitué d'émissaires ukrainiens, russes et de représentants de l'OSCE, a signé avec les rebelles séparatistes une feuille de route pour la mise en oeuvre de la paix, ont annoncé jeudi séparément les présidents russe, ukrainien et français et la chancelière allemande.

"Le Groupe de contact a signé le document que nous avons préparé avec une si grande tension", a indiqué Petro Porochenko, à l'issue de seize heures de négociations à Minsk, une information confirmée par M. Poutine. 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles