Fusillade à Copenhague : un seul assaillant recherché

La façade de centre culturel de Copenhague qui accueillait le débat est criblée de balles [SCANPIX DENMARK / AFP]

Des dizaines de tirs ont été entendus samedi à l'extérieur d'un bâtiment de Copenhague qui accueillait un débat sur l'art, le blasphème et la liberté d'expression, auquel participait l'ambassadeur de France, ont annoncé les médias danois. Une personne a été tuée.

 

La façade du centre culturel où se tenait le débat s'est retrouvée criblée de balles, comme le montre une photo twittée par un journaliste danois. 

 

Un mort et trois policiers blessés

Trois policier ont été blessés en tentant de protéger les lieux, selon les médias danois, citant des témoins de la scène. Un homme est mort lors de cette fusillade, mais il n'a pas encore été identifié.

Les assaillants présumés, deux hommes, ont pris la fuite en voiture. Le véhicule a été retrouvé peu après vide, par la police, à proximité des lieux de l'attaque. Vers 20H00 (heure française), la police a finalement indiqué ne rechercher qu'un seul assaillant et a diffusé une photo du suspect. 

 

L'ambassadeur de France au Danemark est sauf

Présent lors du débat, l'ambassadeur François Zimeray a indiqué sur Twitter qu'il était "indemne".

"Ils nous ont tiré dessus de l'extérieur. C'était la même intention que [l'attaque contre] Charlie Hebdo sauf qu'ils n'ont pas réussi à entrer", a-t-il déclaré, alors qu'il se trouvait encore sur les lieux une heure après l'attentat. "Intuitivement je dirais qu'il y a eu au moins 50 coups de feu, et les policiers ici nous disent 200. Des balles sont passées à travers les portes et tout le monde s'est jeté à terre", a-t-il raconté.

"On a réussi à s'enfuir de la pièce, et là on reste à l'intérieur car c'est encore critique. Les assaillants n'ont pas été attrapés, ils peuvent très bien être encore dans le quartier", a expliqué M. Zimeray peu après 16H00 GMT.

L'artiste Lars Vilk, auteur de caricatures du prophète Mahomet, était présent dans le bâtiment pour ce débat. D'après le site danois Jyllands Posten , le débat a repris après les tirs, mais le caricaturiste a quitté les lieux. 

 

La France condamne "une attaque terroriste"

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a condamné "avec la plus grande fermeté" cette "attaque terroriste"

L'Elysée a annoncé au même moment que le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, se rendrait dans la capitale danoise "dans les meilleurs délais" depuis Rabat au Maroc, où il effectuait une visite samedi.

François Hollande a par ailleurs exprimé à la Première ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt, "toute la solidarité de la France dans cette épreuve" à la suite de cet "attentat", indique le palais présidentiel dans un communiqué. 

 

À suivre aussi

Télévision Eurovision : Tout savoir sur Leonara, la candidate du Danemark
Equipe de France Les Bleues s'imposent largement face au Danemark (4-0)
Justice Au Danemark, le divorce en ligne fait consensus

Ailleurs sur le web

Derniers articles