Attaques à Copenhague : au moins deux personnes arrêtées

Un policier danois en faction devant la synagogue de Copenhague ciblée par une seconde attaque.[MARTIN SYLVEST / SCANPIX / DENMARK / AFP]

La police de Copenhague menait dimanche, en nombre et lourdement armée, une opération dans un cybercafé près du lieu où a été abattu l'auteur présumé des deux attaques meurtrières de la veille, ont rapporté les médias locaux.

 

Au moins deux personnes ont été arrêtées, selon la chaîne de télévision TV2.

"Cela fait partie de notre enquête", a affirmé un policier à la chaîne de télévision publique DR.

La police a également indiqué, lors d'une conférence de presse, mener des perquisitions dans des logements de ce même quartier, celui de Nørrebro, où l'assaillant présumé a été tué vers 04H00 GMT par les forces de l'ordre sur lesquelles il avait ouvert le feu.

La police y avait localisé un domicile où l'homme avait de fortes chances de se rendre.

Les enquêteurs danois ont livré peu d'éléments sur le tireur présumé. Son identité n'a pas filtré, même si les services de renseignement (PET) affirmaient qu'il leur était connu.

"Nous travaillons sur l'hypothèse selon laquelle la personne en question a pu être inspirée par les événements qui se sont déroulés à Charlie Hebdo à Paris", a déclaré à la presse Jens Madsen, du PET.

"Il peut avoir été inspiré par la propagande militante islamiste diffusée par l'État islamique ou d'autres organisations terroristes", a-t-il ajouté.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles