Inde : une unité de femmes contre les violeurs

La police de New Delhi a enregistré plus de 2 000 affaires de viol en 2014. La police de New Delhi a enregistré plus de 2 000 affaires de viol en 2014. [Sam Panthaky / AFP]

Après plusieurs affaires de viols, les autorités indiennes réagissent en formant une unité d’élite composée uniquement de femmes policières.

 

Leurs entraîneurs les surnomme les "Charlie’s Angels". Une équipe de police entièrement féminine est actuellement en pleine formation à New Delhi, pour traquer les délinquants sexuels.

La ville est en effet tristement surnommée la "capitale du viol", notamment depuis l’agression mortelle d’une étudiante de 23 ans par six hommes, dans un autobus. Un drame qui a profondément choqué le pays et qui l’a forcé à durcir sa législation sur les crimes sexuels.

Les autorités enseignent aux membres de cette nouvelle section d’élite plusieurs techniques d’arts martiaux, afin de neutraliser les éventuels violeurs. En kimono, les quarante policières s’entraînent à frapper du pied et des genoux sur des agresseurs imaginaires.

La formation de plusieurs mois devrait bientôt toucher à sa fin, ce qui permettra d’envoyer les "Drôles de dames" sur le terrain.

 

Des patrouilles en civil

Leur mission sera de prendre les agresseurs en flagrant délit dans les rues, les bus, dans les stations de métro et aux abords des universités, entre autres. Elles opèreront toujours en civil et donneront des conseils de self-défense aux jeunes femmes.

Ces dernières "doivent sentir que ces anges gardiens sont là pour les protéger à tout moment", selon le commissaire adjoint Varsha Sharma. L’an dernier, la police de New Delhi a enregistré plus de 2 000 affaires de viol, soit environ 500 de plus qu’en 2013.

Cette hausse s’explique notamment par le fait que les victimes ont moins de réticences à porter plaintes en dépit des stigmatisations. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles