Ukraine : "claire violation du cessez-le-feu" par les séparatistes, selon l'UE

Un tank ukrainien traverse un village de la région de Donestk, le 19 janvier 2015. [Oleksandr Stashevskiy/AFP]

La prise de la ville de Debaltseve dans l'est de l'Ukraine par les séparatistes prorusses constitue une "claire violation du cessez-le-feu", a dénoncé mercredi l'Union européenne, qui a ordonné aux rebelles "de cesser toutes leurs activités militaires".

 

Les combats autour de cette ville stratégique ne s'étaient jamais arrêtés malgré un accord signé il y a une semaine à Minsk visant à instaurer une trêve. Devant l'avancée des rebelles, l'armée ukrainienne a abandonné Debaltseve mercredi matin.

 

Mettre en oeuvre les engagements pris à Minsk

"La Russie et les séparatistes doivent immédiatement et pleinement mettre en oeuvre les engagements pris à Minsk (...) à commencer par le respect du cessez-le-feu et le retrait de toutes les armes lourdes", a insisté la chef de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini, dans un communiqué.

"Des passages sûrs pour tous ceux qui veulent quitter la zone doivent aussi être garantis", a-t-elle ajouté, appelant par ailleurs à laisser entrer les observateurs de la mission de l'OSCE, auxquels les rebelles ont jusqu'ici refusé tout accès à la zone.

 

"L'UE se tient prête"

"L'UE se tient prête à prendre toute action appropriée au cas où les combats et d'autres développements négatifs violant l'accord de Minsk se poursuiveraient", a mis en garde Mme Mogherini, sans toutefois faire référence à de nouvelles sanctions.

Des journalistes de l'AFP ont observé mercredi à Artemivsk, à environ 35 kilomètres de Debaltseve, des dizaines de chars, blindés légers et véhicules militaires ukrainiens transportant des militaires visiblement épuisés qui venaient d'être évacués de la ville.

Vous aimerez aussi

Crise En direct, menace de guerre Russie-Ukraine : la CEDH appelle Moscou à assurer un «traitement médical approprié» aux marins ukrainiens
Tension entre la Russie et l'Ukraine [Sébastien CASTERAN / AFP]
Crise diplomatique Les Européens tempèrent les ardeurs de Kiev, qui appelle à agir contre Moscou
Russie La crise entre l'Ukraine et la Russie se durcit

Ailleurs sur le web

Derniers articles