Ukraine : le cessez-le-feu ne tient plus qu'à un fil

Des séparatistes pro-russes, à Debaltseve, le 18 février 2015.[VASILY MAXIMOV / AFP]

Les séparatistes pro-russes ont enregistré mercredi une victoire importante en forçant les troupes régulières ukrainiennes à abandonner la ville de Debaltseve, considérée comme stratégique en vue du contrôle de l’est du pays.

 

En s’emparant de Debaltseve, les rebelles ont fait la jonction entre les régions de Lougansk et de Donetsk. Cette nouvelle avancée des séparatistes fait planer une lourde menace sur l’accord négocié la semaine dernière à Minsk entre François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine et Petro Porochenko.

L’Otan a estimé que "le refus des séparatistes de respecter le cessez-le-feu menace l’accord". Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, estimait que l’arrêt des combats est "observé le long de pratiquement toute la ligne de front (…) L’exception est le “chaudron” de Debaltsevo".

Les dirigeants allemand, français, ukrainien et russe devaient évoquer la question, ce mercredi soir, lors d’une conférence téléphonique

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles