Argentine : manifestations contre Cristina Kirchner

La présidente argentine Cristina Kirchner, le 1er mars 2013 à Buenos Aires [Juan Mabromata / AFP/Archives]

Un mois après la mort du procureur Nisman, des milliers d'Argentins sont descendus mercredi dans la rue pour défier la présidente Cristina Kirchner.

 

Ils étaient plus de 400 000, mercredi, à descendre dans les rues de Buenos Aires pour défier Cristina Kirchner et rendre hommage au procureur Alberto Nisman. Retrouvé mort le 18 janvier dernier, Nisman était sur le point de révéler des éléments accusant la présidente argentine d’entrave à l’enquête qu’il menait sur un attentat antijuif en 1994.

Selon lui, le gouvernement argentin aurait couvert les responsables de cette attaque, l’Iran, en échange de contrats. "Tout le pays demande justice. Nous sommes fatigués de [...] cette corruption", a expliqué une manifestante. Pour le gouvernement, cette manifestation, la plus importante en douze ans de mandat de Kirchner, est une tentative de déstabilisation de l’opposition. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles