USA-Cuba : un accord pour des lignes téléphoniques directes

Un drapeau cubain flottant à La Havane. [AFP / Archives]

La compagnie américaine de télécommunications IDT Domestic Telecom et le monopole d'Etat cubain Etecsa ont conclu un accord pour l'établissement de connexions téléphoniques directes entre les deux pays, a annoncé l'entreprise cubaine vendredi.

 

 

"Etecsa et la compagnie américaine IDT Domestic Telecom ont conclu leurs conversations visant à signer un accord de services pour la mise en place de télécommunications internationales, qui permettra une interconnexion directe entre les Etats-Unis et Cuba", indique un communiqué d'Etecsa diffusé par les médias officiels cubains.

Les Etats-Unis et Cuba n'étant pas connectés directement par des lignes téléphoniques, les appels entre les deux pays s'opèrent via d'autres pays, ce qui les rend très coûteux. A Cuba, appeler les Etats-Unis coûte 2,7 dollars la minute.

Cet accord permettra d'améliorer le volume et la qualité des appels entre les deux pays, a annoncé Etecsa, précisant que l'accord devait encore recevoir l'aval des autorités américaines avant d'entrer en vigueur.

Aux Etats-Unis, le président d'IDT, Bill Pereira, a salué cet accord "révolutionnaire", comme "un premier pas important vers la libéralisation des communications entre les Etats-Unis et Cuba".

Il permettra de rendre les appels vers Cuba "plus faciles et moins coûteux", a affirmé Bill Pereira dans un communiqué.

Selon la compagnie américaine, l'accord doit faire d'IDT l'unique opérateur américain à proposer une ligne directe vers l'île communiste.

Les présidents américain Barack Obama et cubain Raul Castro ont annoncé le 17 décembre l'amorce d'un rapprochement diplomatique historique.

Dans ce cadre, les autorités américaines ont annoncé l'assouplissement des exportations vers Cuba en matière de télécommunications et d'internet, que ce soit au niveau des infrastructures, des logiciels ou des terminaux grand public.

Autre bonne nouvelle pour les Cubains en matière de télécommunications, Etecsa a annoncé une baisse de 50% des tarifs d'accès à internet pendant deux mois dans les 155 salles publiques de navigation ouvertes depuis 2013 dans l'île. 

L'heure sera facturée pendant cette période 2,5 dollars au lieu de 5, un tarif qui reste néanmoins élevé dans un pays où le salaire moyen est de 20 dollars mensuels. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles