Ukraine : tensions autour de Marioupol

Un séparatiste prorusse garde une barricade à Marioupol, dans l'est de l'Ukraine [Daniel Mihailescu / AFP]

Des combats autour de Marioupol font craindre pour le plan de paix en Ukraine.

 

Alors qu’une accalmie gagne la ligne de front, le conflit ukrainien s’est déplacé lundi 23 février plus au sud, aux alentours de la ville stratégique de Marioupol. A une dizaine de kilomètres de ce port, dernière cité importante de l’est contrôlée par Kiev, l’armée ukrainienne a été la cible d’une nouvelle tentative d’assaut de la part des rebelles séparatistes.

Les forces gouvernementales qui, malgré le cessez-le-feu instauré le 15 février dernier, ont annoncé la perte de deux soldats durant ces dernières 24 heures.

 

"On ne peut pas encore parler du retrait des armes"

Des pertes qui donnent un coup d’arrêt au plan de paix signé par chaque camp il y a dix jours à Minsk. "Puisque des tirs sur les positions ukrainiennes se poursuivent, on ne peut pas encore parler du retrait des armes", a déclaré Vladislav Seleznev, porte-parole de l’état-major de l’armée ukrainienne, revenant sur un des points majeurs de ce plan de paix.

Acteur principal dans l’établissement de cet accord de Minsk, Berlin a fait part de son "inquiétude" et demandé à la Russie "d’exercer de façon urgente son influence sur les séparatistes". 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles