Cartes SIM : Gemalto confirme des attaques

Le logo de l'entreprise Gemalto sur la façade d'une usine à Gémenos, dans le sud de la France, en 2009. [Gerard Julien/AFP/Archives]

Le fabricant français de cartes SIM Gemalto confirme mercredi avoir subi plusieurs "attaques sophistiquées" en 2010 et 2011, mais qui n'ont pas débouché sur "un vol massif", contrairement à ce qu'ont laissé penser des documents publiés la semaine dernière.

 

The Intercept, un site de journalisme d'investigation se basant sur des documents fournis par Edward Snowden, a affirmé le 20 février que le leader mondial du secteur avait subi un piratage massif des services de renseignement américain et britannique, dans le but d'espionner des conversations téléphoniques.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles