Corée du Sud : l'adultère dépénalisé

La présidente de la Corée du Sud, Park Geun-Hye, le 25 février 2013 à Séoul [Jung Yeon-Je / AFP]

La Corée du Sud a décidé de dépénaliser l'adultère, une loi qui datait de 1953, a-t-on appris jeudi.

 

Les maris (et les femmes) volages peuvent se réjouir, la Cour constitutionnelle de Corée du Sud a aboli jeudi une loi punissant l’adultère. Ce texte, qui datait de 1953, a été jugé anticonstitutionnel.

"L’adultère doit être condamné comme étant immoral, a estimé le président de la Cour, [mais] la puissance publique ne doit pas intervenir dans la vie privée des individus".

 

Loi contestée

Destinée à l’origine à protéger les valeurs familiales et les droits des femmes, cette loi contestée était de moins en moins appliquée.

Au cours des six dernières années, près de 5 500 personnes ont été poursuivies pour ce délit, mais seulement 22 d’entre elles ont été incarcérées. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles