Jimmy Savile aurait agressé 63 victimes dans un hôpital

Jimmy Savile était impliquée dans de nombreuses œuvres de charité pour cacher sa double vie de prédateur sexuel.[©AdrianDennis/POOLWPA/AFP]

L’ex-animateur vedette de la BBC Jimmy Savile, décédé il y a plus de trois ans, aurait agressé des dizaines de personnes dans un hôpital.

 

Plus de trois ans après sa mort, la liste des agressions sexuelles perpétrées par Jimmy Savile continue de s’allonger. Selon un nouveau rapport publié jeudi, l’ex-animateur vedette de la BBC aurait agressé soixante personnes dans le seul hôpital de Stoke Mandeville, situé au nord-ouest de Londres.

Les victimes, âgées de huit à quarante ans, étaient aussi bien des patients, des visiteurs que des employés. Elles auraient subi des sévices allant de "l’attouchement au viol".

 

Des agressions dans 41 autres hôpitaux publics

Sa célébrité, ainsi que son association caritative destinée à lever des fonds pour les hôpitaux publics, ont permis à Savile de bénéficier d’une chambre privée et d’un accès libre à tout l’établissement. Mais outre le Stoke Mandeville, l’animateur aurait commis des agressions dans 41 autres hôpitaux publics.

Décédé en octobre 2011, à l’âge de 84 ans, Jimmy Savile n’a pas été inquiété de son vivant. Ce n’est qu’après sa mort que les médias ont révélé ses centaines d’agressions, conduisant Scotland Yard à le décrire comme "le pire prédateur sexuel de l’histoire du pays".

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles