Le blogueur saoudien Raif Badawi pourrait être condamné à mort

Le blogueur Raif Badawi pourrait être condamné à la peine de mort pour "apostasie" selon sa femme. [TOBIAS SCHWARZ / AFP]

Le blogueur saoudien Raif Badawi avait déjà été condamné en 2014 à 1.000 coups de fouet et dix ans de prison pour "insulte envers l'islam". Il risque aujourd'hui la peine de mort selon sa femme. 

 

Raif Badawi avait été condamné en novembre 2014 à 1.000 coups de fouets, 300.000€ d'amende ainsi que dix ans de prison pour "insulte envers l'islam". Il pourrait à nouveau être jugé pour "apostasie" dans les prochains jours, selon les propos de sa femme, et risquer la peine capitale.

Son crime : avoir ouvert un site internet comprenant un forum de débats. Le site avait par ailleurs reçu le prix Reporters sans frontières en 2014. Mais les autorités avaient considéré que ce site critiquait la police religieuse et certains édits islamiques.

 

Déjà jugé pour apostasie en 2013

Un juge avait déjà tenté de le poursuivre pour apostasie en 2013, mais le tribunal avait pris la défense de Raif Badawi après avoir assuré qu'il était bien musulman. L'homme de 31 ans a commencé à purger sa peine le 9 janvier dernier sur la place de la mosquée à Jeddah où il a reçu ses 50 premiers coups de fouets.

Sa femme tente désormais de rallier la communauté internationale à la cause de son mari. En France, certains partis dont Europe Ecologie Les Verts ont demandé au gouvernement d'intervenir auprès de l'Arabie Saoudite. Une demande qui n'a pour le moment pas été entendue.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles