EI : mise en garde contre les mariages sur internet

L'institution dit avoir recensé sur internet et les réseaux sociaux des appels de l'EI adressés aux femmes "pour le mariage par vidéo-conférence". [CC/cvrcak1/Flickr]

L'instance représentant l'islam auprès des autorités égyptiennes, Dar al-Ifta, a mis en garde mercredi les femmes contre les mariages sur internet avec des jihadistes du groupe Etat islamique (EI), estimant que de telles unions les poussaient vers "l'extrémisme et le terrorisme".

 

L'institution dit avoir recensé sur internet et les réseaux sociaux des appels de l'EI adressés aux femmes "pour le mariage par vidéo-conférence" avec des membres de l'organisation qui sévit notamment en Irak et en Syrie.

Dans une fatwa (avis religieux), Dar al-Ifta met en garde contre ces appels, "qui font entrer les filles dans le cercle de l'extrémisme et du terrorisme, par le biais d'un mariage illégitime qui ne peut satisfaire ni Dieu ni son prophète" Mahomet.

 

Les femmes recrutent

Un total de 550 jeunes femmes ont rejoint l'EI, selon un rapport de l'Institut pour le dialogue stratégique à Londres publié en janvier.

"La menace qu'elles représentent est différente de celle de leurs alter-ego masculins. Les femmes recrutent pour le compte de l'EI. Elles aident les combattants pour des tâches non militaires et encouragent ceux qui ne peuvent pas partir à mener des attentats contre l'Occident", selon cette étude.

 

Démantelement d'un réseau de recrutement de jihadistes

L'Espagne a annoncé en février avoir démantelé un réseau de recrutement de jihadistes et de jeunes femmes pour le compte de l'EI, notamment via Facebook.

L'Egypte a imposé en décembre de nouvelles restrictions pour ses ressortissants de sexe masculin, âgés de 18 à 40 ans, qui souhaiteraient se rendre en Turquie, point de passage vers la Syrie, et en Libye, où l'EI monte en puissance.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles