Apéritif mal servi : une hôtesse de l'air réclame des dommages et intérêts

L'hôtesse de l'air du scandale des noix d'apéritif en Corée du Sud a déposé plainte mardi à New York. [Sergey Kustov/Wikipédia]

Une hôtesse de l'air de Korean Air (KAL) qui avait essuyé les foudres de la fille du patron pour une affaire d'apéritif a porté plainte au civil contre le transporteur ainsi que l'intéressée et réclame des dommages et intérêts.

 

Les avocats de Kim Do-Hee ont expliqué que la plainte déposée mardi à New York visait à obtenir des compensations après l'agression verbale et physique de leur cliente, commise selon eux par Cho Hyun-Ah, également connue sous le nom de Heather Cho.

Celle-ci a été condamnée en février par un tribunal de Séoul à un an de prison pour violation des règles de sécurité et agression contre des membres d'équipage.

 

L'histoire des noix de macadamia

Le 5 décembre, Mme Cho, alors cadre dirigeante de la compagnie, avait mal pris de s'être vu servir par une hôtesse de l'air des noix de macadamia qu'elle n'avait pas demandées, de surcroît présentées non dans un bol mais dans leur sachet.

Elle avait exigé le débarquement du chef de cabine de ce vol New York-Séoul, le jugeant responsable de l'impair commis par l'hôtesse. L'appareil avait été contraint à revenir à son point de stationnement afin qu'il puisse descendre.

 

Des agissements "humiliants et dégradants"

Dans leur plainte, les avocats assurent que Heather Cho a attaqué, menacé et hurlé des obscénités à l'encontre de l'hôtesse de l'air avant de faire pression sur elle pour qu'elle minimise les faits lors de l'enquête des autorités.

"Les éléments de preuves démontrent que les agissements de Heather Cho étaient non seulement humiliants et dégradants pour Mme Kim mais aussi emblématiques de son arrogance sans limites et de sa certitude que tout lui était dû", ont dit les cabinets Weinstein Law Firm PLLC et Kobre & Kim LLP dans un communiqué conjoint. Cet incident a "gravement nui" à la carrière, à la réputation et au bien-être émotionnel de la plaignante, arguent-ils.

Le montant des sommes réclamées n'est pas précisé par le communiqué.

 

Scandale en Corée du Sud

KAL s'est refusé à tout commentaire, disant n'avoir reçu aucune information de la part des avocats.

Cette affaire s'est transformée en énorme scandale en Corée du Sud, en plus de faire les gros titres de la presse internationale. L'opinion publique y a vu la quintessence du comportement arrogant des fils et filles des puissants patrons de "chaebols", ces conglomérats qui dominent l'économie sud-coréenne.

Mme Cho a fait appel de sa condamnation.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles