Le pape François fête deux ans de pontificat

Le Pape François fête vendredi ses deux ans de pontificat [AFP/Archives]

Le pape François célèbre ce vendredi 13 les deux ans de son pontificat. En quelques mois, il a s’est démarqué de son prédécesseur. Le 13 mars 2013, l’Argentin Jorge Bergolio succédait à Benoît XVI et devenait le premier pape venu de l’hémisphère sud.

 

Deux ans plus tard, François s’est imposé comme «le pape du peuple». Un surnom dont il a hérité en multipliant les gestes envers les simples fidèles (laver les pieds de prisonniers, embrasser des enfants handicapés, etc.).

 

Un pape très populaire

Un style humble et dépouillé qu’il a également imposé en refusant d’habiter dans l’appartement pontifical ou en payant la note de l’hôtel lors des certains déplacements. Dans ses messes, il fustige la traite des êtres humains ou le monde de la finance, et n’hésite pas changer le regard de l’Eglise sur le divorce ou l’homosexualité à coups de petites phrases chocs. Si bien que sa cote de popularité ne cesse de monter. Avec 84% d’avis positifs en Europe, 78% aux Etats-Unis et 72% en Amérique latine (selon une étude du Pew Research Center datant de décembre dernier), il fait presque l’unanimité.

 

Des premières critiques

Au sein du Vatican, des voix commencent toutefois à s’élever, critiquant ce pape progressiste qui désacralise certaines valeurs catholiques au nom de la modernité. A l’extérieur aussi, certains pointent sa démagogie et dénoncent un pontife finalement très conservateur. Dernier exemple en date, lorsqu’il estimait qu’on ne peut pas «tourner en dérision» la foi des autres après les attaques de Charlie Hebdo.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles