Nouvelles tensions à Ferguson

La police face aux manifestations du 11 mars 2015 à Ferguson (Etats-Unis). [MICHAEL B. THOMAS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

La ville du Missouri va-t-elle à nouveau s’embraser ? Deux policiers ont été touchés par balles dans des manifestations à Ferguson.

 

Deux policiers ont été grièvement blessés dans la nuit de mercredi à jeudi à Ferguson, lors d’une manifestation antiraciste. Selon le chef de la police du comté de St-Louis, les deux hommes,  âgés de 41 et 32 ans, ont été pris dans une "embuscade". Si les blessures sont impressionnantes, l’un a été touché au-dessous de l’oeil droit et l’autre à l'épaule, leurs vies ne sont pas en danger et ils ne devraient pas avoir "de graves séquelles".

Cette attaque est le nouveau signe de la tension qui existe entre la police de Ferguson et sa population, après la mort en août dernier de Michael Brown, un jeune noir tué de 12 balles alors qu’il était désarmé. Suite à ce drame, le ministère de la Justice américain a diligenté une enquête qui a révélé que les autorités de la ville faisaient preuve de racisme depuis des années. Mercredi, le chef de la police locale, Thomas Jackson, a annoncé sa démission. Une décision qui n’a pas suffi à calmer les esprits.  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles