Le routier percutait volontairement les jeunes filles et les femmes

Un policier belge.[VALERIE KUYPERS / ANP / AFP]

Un chauffeur de poids-lourd, arrêté en septembre dernier après un dramatique accident, a reconnu avoir renversé volontairement plusieurs jeunes filles et jeunes femmes. Gino T., qui a blessé cinq personnes dont une se trouvant dans un état critique, a expliqué aux enquêteurs : "Je sentais à chaque fois une envie irrésistible de les percuter".

 

Un chauffeur de poids-lourd originaire de Tamise en Flandre-Orientale (Belgique) a été arrêté en septembre dernier après avoir percuté Leen, une jeune fille qui rentrait chez elle à vélo. Un témoin, qui a assisté à la scène, a pu mettre les enquêteurs sur la piste d'un "camion rouge" de l'entreprise Kontrimo, explique 7sur7.

Rapidement, la police belge fait le lien avec d’autres incidents du même type dans lesquels le conducteur du "camion rouge" avait été impliqué. Le chauffard a tout d’abord évoqué un malheureux accident de la route avant de livrer aux enquêteurs de surprenants aveux. Gino T. a expliqué qu’il ressent une "envie irrésistible de percuter des jeunes filles et des femmes."

 

"Comme s'il avait attendu sa victime"

L’ancien patron de Gino T. de l’entreprise Kontrimo, Michel Van den Brande, a expliqué aux enquêteurs que "le système de traçage dans nos camions nous a appris qu’il (ndlr, Gino T.) n’avait rien à faire à cet endroit au moment des faits." Avant de préciser : "Pire, il était à l’arrêt depuis 45 minutes à l’endroit où la jeune fille a été renversée. Comme s’il avait attendu sa victime ".

Déclaré responsable de ses actes par des experts en décembre 2014, soit avant ses aveux, Gino T. va être soumis à une nouvelle expertise psychiatrique suite à ses révélations et au regard de son passé judiciaire, des faits de mœurs et un internement.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles