Le Secret Service réclame une seconde Maison Blanche

La Maison Blanche. [CC / Trevor McGoldrick]

Le Secret Service des Etats-Unis a réclamé mardi 17 mars au Congrès la construction d'une seconde Maison Blanche pour pouvoir s'entraîner en conditions réelles. Le projet s'élève à 8 millions de dollars.

 

Joseph Clancy, directeur du Secret Service en charge -entre autres- de la protection du Président américain, a demandé au Congrès mardi 17 mars la construction d'une réplique exacte de la Maison Blanche. L'objectif est de permettre à cette police d'élite de s'entrainer en conditions réelles afin d'assurer au mieux la protection de la vraie résidence présidentielle.

Jusqu'à présent, le Secret Service bénéficie de locaux peu adaptés à son entrainement. Il "utilise actuellement une maquette rudimentaire qui n'est pas à l'échelle sur les terrains nord de la Maison-Blanche, en utilisant des barricades pour vélos pour simuler les barrières" a souligné Joseph Clancy. Avant s'ajouter : "nous n'avons pas de structure, de portails pour véhicules, de lampes ou d'autres instruments pour nous aider à renforcer nos simulations d'entraînement".

 

Une image écornée

Le projet s'élève à 8 millions de dollars. S'il est validé, la réplique conforme de la Maison Blanche se situera à 20 kilomètres de la première, sur un terrain du Maryland près de Washington. Le directeur du Secret Service espère intégrer ce financement au budget 2016.

Joseph Clancy a récemment été élu à la tête du Secret Service par Barack Obama, après que des scandales liés à la prostitution et à l'alcool ont écorné l'image de la police d'élite. Deux agents éméchés ont dernièrement heurté une barrière de sécurité de la Maison Blanche en voiture.

Cette annonce fait surtout suite à l'intrusion d'un homme armé d'un couteau dans la Maison Blanche à l'automne dernier, qui a souligné les défaillances sécuritaires de la résidence présidentielle. L'intrus était parvenu à escalader la clôture et à s'introduire dans un salon de réception avant d'être intercepté. Julia Pierson, directrice du Secret Service au moment des faits, a dû démissionner.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles