Présidentielle au Nigeria : l'opposition revendique la victoire

Le président nigérian Goodluck Jonathan aurait été devancé par le candidat de l'opposition Muhammadu Buhari. [Jewel Samad / AFP/Archives]

Muhammadu Buhari devancerait le président sortant Goodluck Jonathan.

 

Avant même la fin du décompte des voix, le parti d’opposition a revendiqué ce mardi 31 mars la victoire de son candidat Muhammadu Buhari à l’élection présidentielle. "C'est la première fois que l’opposition chasse un gouvernement par la voie des urnes dans l’histoire du Nigeria", a déclaré le porte-parole du Congrès progressiste (APC).

Selon des résultats officiels partiels de 33 des 36 Etats du pays, l’ex-général de 72 ans, qui se présentait pour la quatrième fois depuis le retour du pays à la démocratie en 1999, devancerait le président sortant, Goodluck Jonathan, de près de 3 millions de voix.

Musulman originaire du nord du pays, Buhari a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille durant la campagne. Il a également promis d’améliorer le système éducatif, la distribution d’électricité et la sécurité.

Cette dernière pourrait être mise à rude épreuve très vite. Des rebelles armés du Delta du Niger, d’où Jonathan est originaire, ont en effet menacé de semer le trouble en cas de défaite du président sortant.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles