Nucléaire iranien : un accord sur les rails

Après huit jours d'intenses tractations, l'Iran et les grandes puissances ont annoncé être parvenus à s'entendre sur "les paramètres clés" du dossier du nucléaire iranien. [BRENDAN SMIALOWSKI / POOL / AF]

Est-ce la fin de plus de dix ans de négociations ? Deux jours après la date butoir des pourparlers, et alors que les diplomates étaient reclus à Lausanne depuis près d’une semaine, les bases d’un accord sur le nucléaire iranien ont été avancées, jeudi 2 avril, entre les grandes puissances et Téhéran.

 

Selon le président iranien Hassan Rohani, des solutions ont été trouvées sur les "paramètres clés", et le texte d’un accord final sera rédigé "d’ici au 30 juin".

Le président américain Barack Obama a salué la conclusion d’une "entente historique" tout en précisant que l’Iran fera l’objet de "vérifications sans précédent".

Car Téhéran aurait notamment accepté de réduire plus des deux tiers sa capacité actuelle d’enrichissement. Ses stocks d’uranium enrichis devraient également  être détruits ou envoyés à l’étranger. En échange, les sanctions économiques devraient être levées.

Cet accord cadre est prévu pour s’établir sur une durée de dix ans.

Principal opposant à ce texte, Israël a réagi par l’intermédiaire de son Premier ministre. "Tout accord doit réduire considérablement les capacités nucléaires de l’Iran et stopper son terrorisme et ses agressions", a déclaré Benyamin Netanyahou. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles