Alexis Tsipras cherche du soutien à Moscou

Alexis Tsipras.[AFP]

En pleine négociation pour convaincre ses partenaires européens de débloquer quelque 7,2 milliards d’euros d’aide, le gouvernement grec cherche du soutien auprès du géant russe.

 
Alexis Tsipras se rend aujourd’hui à Moscou pour des entretiens avec le président Vladimir Poutine et son Premier ministre, Dmitri Medvedev, une visite qui a déjà fait grincer des dents.«Je ne peux imaginer que quiconque à Athènes soit prêt à tourner le dos à l’Europe pour se jeter dans les bras de la Russie», a déclaré le ministre allemand de l’Economie, Sigmar Gabriel. 
 
La Grèce pourrait notamment négocier à la baisse le prix du gaz russe, qui représente 65 % de ses besoins, en échange d’un vote négatif sur de nouvelles sanctions européennes contre Moscou. Mais il s’agit aussi pour Alexis Tsipras de montrer à ses électeurs que la Grèce n’est pas coincée dans l’étau européen, et disposerait encore d’alliés fiables dans l’hypothèse où elle finirait par sortir de la Zone Euro

Vous aimerez aussi

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras à Athènes, le 22 juin 2018 [Milos Bicanski / AFP/Archives]
crise économique Grèce : Tsipras marque à Ithaque la fin de «l'Odyssée» des plans d'aide
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras (c) salue les pompiers ayant combattu les incendies meurtriers de Mati, à l'est d'Athènes, le 30 juillet 2018 [- / GREEK PRIME MINISTER'S PRESS OFFICE/AFP/Archives]
Grèce L'avenir politique de Tsipras incertain malgré la fin des plans d'aide
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, qui s'est rendu sur les lieux de l'incende à Mati et Rafina le 30 juillet 2018, a assumé la responsabilité politique du désastre, sans mettre en cause la gestion opérationnelle des secours, alors qu'opposition et médias critiquent le manque de coordination de divers services. [- / GREEK PRIME MINISTER'S PRESS OFFICE/AFP]
catastrophe naturelle Grèce : Tsipras enfin sur les lieux du désastre, veillée d'hommage à Syntagma

Ailleurs sur le web

Derniers articles