L'Iran met la pression sur la levée des sanctions

Le président iranien Hassan Rohani. [Présidence iranienne/AFP/Archives]

En dépit des avancées majeures enregistrées la semaine dernière à Lausanne (Suisse), l’épineux dossier du nucléaire iranien est loin d’être réglé. 

 

"Nous ne signerons aucun accord si les sanctions économiques ne sont pas totalement annulées le jour même de son application", a averti jeudi le président Rohani, dans un discours retransmis par la télévision d’Etat.

Car si l’Iran et le groupe 5+1 se sont entendus sur la plupart des points qui restaient à régler, le timing de la levée des sanctions reste un obstacle majeur à la conclusion d’un accord définitif d’ici fin juin. 

 

L'Iran prête à tout pour une levée des sanctions

Les Occidentaux, et les Etats-Unis, souhaitent que celle-ci se fasse de manière progressive, à mesure que les engagements de l’Iran seront vérifiés par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Mais alors que les sanctions étouffent l’économie iranienne, Téhéran fera tout pour obtenir leur levée immédiate, d’autant que le président Rohani a été en partie élu sur cette promesse

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles