Italie : des migrants musulmans auraient jeté des chrétiens à la mer

Les tragédies migratoires se succèdent en Italie. [AFP / ARCHIVES]

La police italienne a annoncé l'arrestation de quinze migrants musulmans soupçonnés d'avoir jeté à la mer douze compagnons d'infortune chrétiens en raison de leur foi lors d'une traversée de la Méditerranée.

 

Les tragédies migratoires se succèdent en Italie. Jeudi 16 avril, quinze migrants africains de confession musulmane ont été arrêtés, soupçonnés d'avoir jeté à la mer douze autres migrants chrétiens lors de la traversée de la Méditerranée. La rixe aurait éclaté pour des raisons religieuses.

Les quinze suspects, dont une jeune de 17 ans, ont été inculpés pour "homicide aggravé par la haine religieuse".

 

Motif religieux

L'embarcation, qui transportait une centaine de migrants d'origine sénégalaise, malienne, ivoirienne, nigériane et ghanéenne, avait quitté les côtes libyennes le 14 avril dernier.

Au cours de la traversée, une violente dispute aurait éclaté entre migrants musulmans et chrétiens. Une quinzaine de passagers auraient ainsi menacé à plusieurs reprises leurs compagnons d'infortune de les passer par-dessus bord en raison de leur "profession de foi chrétienne", rapporte la police italienne citée par RFI.

Selon les témoignages de rescapés, c'est en pleine nuit que des migrants musulmans ont jeté en pleine mer douze autres migrants.

 

Les survivants placés sous protection

Les autres migrants chrétiens ont échappé à la noyade en formant une "chaîne humaine", précise la police.

L'embarcation, qui se trouvait en difficulté dans le canal de Sicile, a ensuite été secourue par la marine militaire italienne.

A leur arrivée à Palerme, les témoins chrétiens ont été entendus par la justice puis placés sous protection spéciale, rapporte RFI. Les quinze suspects ont été placés en détention.

 

Près de 950 morts depuis le début de l'année

L'Italie est confrontée à une vague de migrants ces dernières semaines. Le week-end dernier, 400 personnes ont péri dans le naufrage de leur embarcation de fortune et mercredi ce sont 41 migrants qui sont décédés en Méditerranée.

Selon l'OIM (Organisation internationale pour les migrations), le nombre de mort confirmé atteint le triste chiffre de 950 depuis le début de l'année 2015.  

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles