L'Europe se penche sur le sort des migrants

Des migrants sauvés d'un naufrage arrivent dans le port de Messine en italie, le 18 avril 2015. [GIOVANNI ISOLINO / AFP]

Une réunion d'urgence des ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères de l'Union européenne s'est tenue ce lundi 20 avril à Luxembourg. Cette réunion extraordinaire survient alors qu'un naufrage en Méditerranée pourrait avoir causé la mort de plus de 700 migrants. 

 

Les responsables européens, réunis en urgence à Luxembourg ce lundi 20 avril, ont annoncé qu'ils travaillaient sur un plan de dix actions "immédiates" pour faire face à la crise migratoire en Méditerranée

Parmi les mesures à l'étude : le renforcement des opérations de surveillance et de sauvetage en mer, la lutte contre les trafiquants; le renforcement des moyens de Frontex, l'agence chargée de la surveillance des frontières, la destruction des embarcations utilisées pour le transport des migrants. 

"Nous voulons plus de moyens et bateaux pour Frontex", a indiqué le ministre de l'Intérieur français Bernard Cazeneuve sur Twitter. Il a également évoqué le renfort de la coopération entre les polices européennes pour démanteler les filières de passeurs

 

 

Somme extraordinaire jeudi

Ce plan doit encore être soumis aux chefs d'Etat et de gouvernement lors d'un sommet extraordinaire jeudi 23 avril, convoqué par Donald Tusk, le président du Conseil européen. 

"La situation en Méditerranée est dramatique, cela ne peut plus continuer comme ça", a-t-il souligné. "Nous ne pouvons pas accepter que des centaines de personnes meurent en essayant de travers la mer pour venir en Europe", a-t-il continué. 

Si le président du conseil européen reconnaît qu'une solution rapide et définitive aux questions d'immigration est illusoire, il souhaite "discuter de ce que nous pouvons et devons faire pour calmer la situation". 

 

 

Succession de drames

Ces annonces surviennent alors que les drames se succèdent en Italie. Ce week-end, un chalutier transportant au moins 700 migrants a chaviré dans la nuit de samedi à dimanche. 

Depuis le début de l'année, près de 1.000 migrants sont décédés en Méditerranée. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles