La jeunesse dorée de Téhéran irrite le régime

La jeunesse dorée iranienne s'exhibe sur la page Instagram "Rich Kids of Teheran". [Capture d'écran Instagram]

Les excès des jeunes gens fortunés de Téhéran passent de plus en plus mal en Iran. A tel point que l’ayatollah Ali Khamenei est intervenu.

 

Le religieux a lui-même dénoncé dimanche le phénomène, alors que deux accidents de voitures mortels impliquant des grosses cylindrées roulant à vive allure ont eu lieu ces derniers jours. Cinq personnes y ont perdu la vie.

"J'ai entendu que, parfois, des jeunes gens issus de la génération de la richesse (...) conduisent des voitures de luxe et paradent dans les rues, créant de l'insécurité", a-t-il déclaré lors d’une réunion avec les responsables de la police, qu’il a incité à combattre ces comportements.

 

Fêtes somptueuses et alcool

Ce n’est pas la première fois que le régime iranien dénonce l’attitude de la jeunesse dorée de la capitale iranienne. En octobre dernier, les autorités avaient bloqué une page Instagram baptisée "Rich Kids of Teheran", sur laquelle les utilisateurs exhibaient leur mode de vie dispendieux. 

Photos de voitures de luxe et de montres hors de prix y côtoyaient celles de fêtes somptueuses où l’alcool, interdit en Iran, coulait à flot et où les jeunes filles ne portaient pas le voile. Ce qui avait choqué dans un pays où une large partie de la population souffre des sanctions occidentales imposées à l’économie. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles