Indonésie : les raisons du sursis accordé à Mary Jane Veloso

Manille se mobilise pour Mary Jane Veloso, sa ressortissante condamnée à mort.[TED ALJIBE / AFP]

L’Indonésie a exécuté huit trafiquants de drogue dont sept étrangers mercredi matin peu après minuit heure locale (17h mardi GMT). La Philippine Mary Jane Veloso a été retirée de la liste au tout dernier moment suite à une demande du président philippin.

 

Malgré les protestations internationales, l’Indonésie a procédé mercredi matin heure locale à l’exécution de huit trafiquants de drogue. Parmi eux, sept étrangers ont été passés par les armes à la prison de l’île de Nusakambagan près de Cilacap à Java.

 

Sursis pour Mary Jane Veloso

La domestique philippine Mary Jane Veloso, qui aurait du être exécutée avec les sept autres condamnés a bénéficié d’un sursis de dernière minute, indique le Jakarta Post. « L’exécution de Mary Jane a été reportée suite à une requête du président philippin (ndlr, Benigno Aquino) en rapport avec la reddition d'une femme soupçonnée de trafic d’êtres humains, qui s’est récemment livrée aux autorités philippines », explique le porte-parole du procureur général d’Indonésie Tony Spontana.

Le gouvernement philippin a argué que Veloso doit témoigner dans une affaire de trafic d’êtres humains dont elle pourrait être l’une des victimes. Une femme, Maria Kristina Sergio, s’est rendue à la police philippine mardi. Elle est soupçonnée d’avoir contraint Marie Jane Veloso à transporter de la drogue pour son compte.

Veloso a été arrêtée à l’aéroport de Yogyakarta en 2010 en possession de 2,6 kilos d’héroïne.

 

Maria Kristina Sergio menacée de mort ?

Si la reddition de Maria Kristina Sergio accorde un sursis à la Philippine, l’Indonésie compte toujours exécuter Marie Jane Veloso. Selon CNN, qui cite Chris Valdez, le porte-parole de Migrante, une association de Philippins immigrés, Sergio s’est rendue à la police en compagnie de  son compagnon, Julius Lacanilao, également poursuivi pour « recrutement illégal ».

Valdez poursuit en expliquant que Maria Kristina Sergio s’est rendue pour prouver son innocence, suite aux accusations portées à son encontre. Sergio aurait reçu plusieurs menaces de mort par téléphone et aurait été menacée sur Facebook par la famille de la condamnée à mort.

Détenue au poste de police de Nueva Ecija, Maria Kristina Sergio a demandé au bureau du procureur public de se saisir de cette affaire. Si elle n’est pas considérée comme suspecte pour l’instant, la police doit récupérer des documents du Bureau national d’investigation philippin qui a ouvert une enquête contre elle.

 

Grande joie à Manille, pourtant Mary Jane Veloso ne bénéficie que d'un sursis

Une grande joie a envahi Manille à l’annonce du sursis accordé à Mary Jane Veloso. Ces dernières semaines, le pays entier s’est mobilisé pour tenter de sauver la jeune femme du peloton d’exécution.

Le Français Serge Atlaoui a été retiré de la liste des condamnés qui ont été exécutés mercredi matin. Il a bénéficié d'un sursis en raison d'un recours déposé devant la justice indonésienne. Mais le bureau du procureur a confirmé qu'en cas de refus de son recours, les autorités "n'attendraient pas très longtemps".

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles