Des commémorations mondiales pour le 8 mai 1945

Des Parisiens célèbrent le 8 mai 1945 l'annonce de la capitulation allemande.[AFP]

Pour célébrer la date particulière du 8 mai, des événements se tiendront à travers toute l’Europe, notamment dans les pays vainqueurs. Hom­mages, défilés, expositions, concerts et reconstitutions réuniront public, ­anciens combattants et chefs d’Etat en mémoire de ceux qui sont tombés pour débarrasser l’Europe de la barbarie nazie et lui rendre sa liberté.

 

En France, la génération 39-45 à l’honneur 

Comme le veut la tradition, François ­Hollande ravivera la flamme qui orne la tombe du soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe, à Paris, avant de déposer une gerbe au pied de la statue du ­général de Gaulle, place Clemenceau. Le président de la République réunira également les survivants de la génération 39-45, à qui il remettra la ­Légion d’honneur

Des cérémonies ­auront également lieu un peu ­partout en France. A Lyon, capitale de la résistance, une «cérémonie de la paix» se tiendra ainsi sur la place Bellecour, en présence du consul général d’Allemagne, Klaus Ranner. Le public pourra écouter une interprétation de l’Ode à la joie et la lecture, par des lycéens, de textes de Robert Schuman.

 

Trois jours de célébrations au Royaume-Uni

Pour les Britanniques, les célébrations s’étaleront sur trois jours, à partir du vendredi 8 et jusqu’au dimanche 10 mai. Deux ­minutes de silence seront observées à 15h, heure à laquelle le Premier ministre Winston Churchill a annoncé la fin du conflit en direct à la radio. Deux mille ­vétérans de la guerre se réuniront à Saint James Park, à Londres, alors que deux cents balises enflammées seront envoyées dans le ciel à travers tout le pays.

Les ­cérémonies se clôtureront par la ­réception à l’abbaye de Westminster de ­vétérans et de représentants des pays du Commonwealth, en présence de membres de la famille royale, alors que des ­véhicules de la guerre défileront dans les rues de Londres.

 

La Russie boudée par les pays occidentaux

La Russie, qui commémore la victoire sur les nazis le 9 mai, a vu les choses en grand pour cet anniversaire. Plus de 16 000 soldats russes, accompagnés de 194 unités blindées, 143 avions et ­hélicoptères et environ 1 300 militaires étrangers, notamment serbes, indiens et chinois, défileront sur les avenues du centre de Moscou et sur la place Rouge.

Car l’engouement est grand parmi la ­population : 42 % des Russes considèrent cet anniversaire comme la fête la plus importante de l’année, devant Noël ou leur propre anniversaire, selon un ­récent sondage du centre indépendant Levada.

Une occasion également pour le président Vladimir Poutine d’affirmer la puissance de la Russie, après l’invasion de la Crimée l’an dernier. Les célébrations refléteront aussi les tensions entre la Russie et l’Occident, en raison de la crise ukrainienne : sur les 68 dirigeants invités, seuls 22 seront présents. Le Kremlin pourra compter sur la présence ­du Chinois Xi Jinping, de l’Indien Narendra Modi ou du Cubain Raul Castro.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles