Tentative de coup d'Etat au Burundi

Les forces de l'ordre dispersent la foule, le 13 mai 2015, à Bujumbura, au Burundi.[Jennifer Huxta / AFP]

L'ancien chef du service de renseignements burundais, le général Godefroid Niyombare, a annoncé mercredi la destitution du président Pierre Nkurunziza, en déplacement à Dar es Salaam pour un sommet consacré à la crise ouverte par sa volonté de briguer un troisième mandat. La présidence burundaise a de son côté affirmé sur Twitter que la "tentative de coup d'Etat a échoué" et que "la situation est maitrisée".

 

La tentative de coup d'Etat au Burundi "a échoué", a affirmé mercredi sur son compte Twitter la présidence burundaise, après l'annonce par un général de l'armée de la destitution du président Pierre Nkurunziza, en déplacement à l'étranger. "La situation est maitrisée, il n'y a pas de coup d'Etat au Burundi", assure la présidence sur son compte officiel. 

 

 

Nkurunziza a quitté Dar es Salaam,

La principale radio privée du Burundi, la RPA (Radio publique africaine), fermée fin avril par le gouvernement, émettait à nouveau ce mercredi et diffusait le message d'un général, l’ex-chef d’état-major Godefroid Niyombaré, annonçant la destitution du chef de l'Etat : "Le président Pierre Nkurunziza est destitué de ses fonctions, le gouvernement est dissous", a annoncé le général, limogé en février par le chef de l'Etat après lui avoir déconseillé de briguer un troisième mandat jugé inconstitutionnel par ses adversaires.

"Il est institué un comité pour le rétablissement de la concorde nationale, temporaire et ayant pour mission entres autres le rétablissement de l'unité nationale" et "la reprise du processus électoral dans un climat serein et équitable", a ajouté le général Niyombare, précisant qu'il prenait la tête dudit comité, sans en préciser ses membres.

Le président burundais Pierre Nkurunziza a quitté Dar es Salaam, où il devait prendre part à un Sommet sur la crise pré-électorale dans son pays, pour retourner à Bujumbura, a annoncé la présidence tanzanienne.

Vous aimerez aussi

Vidéo Burundi : la police filme et humilie les couples non mariés repérés dans les hôtels
Violences L'ONU presse la CPI d'enquêter sur des crimes contre l'humanité au Burundi
Des soldats burundais se retirent d'un quartier de Bujumbura après une opération de police, le 1er juillet 2016 [MARCO LONGARI / AFP/Archives]
ONU L'ONU craint un «génocide» au Burundi

Ailleurs sur le web

Derniers articles