Enclava, l'Etat le plus petit d'Europe ?

Cet État auto-proclamé est à peine plus grand qu'une salle de réunion.[CC / Moldu / Reddit]

Les bizarreries géographiques héritées de l'explosion de la Yougoslavie suscitent de plus en plus de convoitises : quelques semaines après la proclamation du Liberland, des Polonais revendiquent à leur tour la création d'un micro-Etat aux confins de la Croatie, le Royaume d'Enclava.

 

A peine plus grand qu'une salle de réunion, celui-ci s'étend sur un arpent inculte de 100 mètres carrés, coincé entre la Slovénie et la Croatie, et qu'aucun des deux pays ne considère comme sien, assure le porte-parole de la nouvelle entité, Piotr Wawrzynkiewicz.

Le morcèlement de l'ex-Yougoslavie en sept nouveaux Etats, à partir de 1991, a favorisé l'émergence de "terrae nullius", des territoires apatrides. L'existence de ce confetti de terre sans maître, situé près de la localité slovène de Metlika, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Zagreb, lui a été révélée alors qu'il séjournait en Slovénie avec d'autres amis polonais, précise à l'AFP ce spécialiste en nouvelles technologies.

 

Un havre de paix et de tolérance

De là est née l'idée de créer un pays "où chacun, indépendamment de sa couleur de peau, de sa religion et de sa nationalité, pourra exprimer ses opinions, étudier gratuitement et gagner de l'argent sans se soucier des impôts", souligne M. Wawrzynkiewicz.

La création du Royaume d'Enclava, qui n'a été reconnu par aucun autre Etat, intervient quelques semaines après celle, par un Tchèque, du Liberland, sur un terrain boisé de sept kilomètres carrés entre la Serbie et la Croatie.

 

5.000 demandes de citoyenneté

Comme ceux du Liberland, les fondateurs d'Enclava revendiquent une approche politique très libérale, voire libertaire, et font vivre leur "Etat" principalement sur internet.

Plus de 5.000 personnes y ont demandé la citoyenneté d'Enclava et 800 ont pris part à l'élection en ligne de son exécutif la semaine dernière, indique M. Wawrzynkiewicz. "Nous avons accepté des candidats du monde entier, la seule condition étant de ne pas faire partie d'un groupe extrémiste et ne pas avoir de démêlés avec la justice", souligne-t-il.

 

Une devise : "Citoyens du monde"

La nouvelle entité, dont la devise est "Citoyens du monde", a adopté l'unité de compte virtuelle Dogecoin comme monnaie nationale et arbore cinq langues officielles, dont le chinois. Des volontaires sont invités à défricher prochainement l'are de territoire national.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles