Syrie : un prêtre enlevé à Homs

La ville de Homs en Syrie. [Joseph Eid / AFP/Archives]

Le prêtre Jacques Mourad a été enlevé jeudi avec un de ses collaborateurs par des hommes armés dans la province de Homs, au centre de la Syrie, a annoncé vendredi 22 mai l’association humanitaire Œuvre d’Orient à l’AFP.

 

Selon l’association humanitaire, le prêtre aurait été enlevé par trois personnes masquées jeudi en début d’après-midi, alors qu’il se trouvait dans son monastère de Mar Elian à Qaryatayn. Il était en train d’organiser l’accueil prévisible d’un afflux de réfugiés de Palmyre.

Le père Jacques Mourad est prêtre de l’Eglise syriaque catholique du diocèse de Homs. Cela fait quinze ans qu’il vivait dans ce monastère, après avoir succédé au père jésuite italien Paolo Dall’Oglio, disparu depuis près de deux ans dans les environs de Raqa, à l’est du pays.

 

L'EI se rapproche de la région

Un autre chrétien, qui se trouvait avec lui pour l’aider, a été également enlevé, alors que les forces du groupe Etat islamique (EI) se rapprochent de la région. Des personnes présentes auraient tenté de s’interposer, sans succès. Les auteurs de l’enlèvement sont encore inconnus, le monastère n’ayant reçu aucune information.

Le père Kamil Semaan, du Patriarcat syriaque catholique de Beyrouth, a annoncé à l’AFP que le père Mourad avait "toujours soutenu la réconciliation nationale et le dialogue. Il a accueilli les musulmans fuyant dans la zone et en a pris soin".

Quelques heures avant son enlèvement, le père Mourad avait refusé de s’éloigner du monastère face à l’avancée de l’EI : "Comme prêtre et pasteur, je ne quitterai jamais le lieu tant qu’il y a des gens, sauf si l’on me chasse". 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles