Dette grecque : suspense autour des remboursements

Le gouvernement d'Alexis Tsipras peine à redresser l'économie grecque. [AFP]

Les Grecs ont-ils les capacités financières suffisantes pour rembourser leurs créanciers ? Ce lundi 25 mai, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Sakellaridis, a fait savoir que le pays honorera "toutes ses obligations financières [...] dans la mesure où elle sera en situation de payer".

 

Dimanche, le ministre de l’Intérieur, Nikos Voutsis, avait pourtant assuré que les remboursements de 1,6 milliard d’euros prévus en juin au FMI "ne seront pas faits" car "il n’y a pas d’argent pour les faire".

Le Premier ministre Alexis Tsipras, qui négocie actuellement pour éviter un défaut de paiement aux conséquences incalculables, n’a ni confirmé ni démenti les propos de son ministre. Mais selon certains médias, il aurait demandé à Washington d'appuyer auprès du FMI l'idée de ne rembourser à celui-ci que fin juin les quatre échéances du mois.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles