Washington critique l'armée irakienne après la chute de Ramadi

[AAMAQ NEWS VIA YOUTUBE / AFP]

Une semaine après avoir échoué à empêcher les combattants de Daesh à s’emparer de la ville de Ramadi, l’armée irakienne a essuyé dimanche de sévères critiques de la part de Washington.

 
Les soldats irakiens "dépassaient largement en nombre les forces opposées" mais "ils ne sont pas parvenus à se battre" et "se sont retirés de la zone", a déploré le secrétaire d’Etat américain à la Défense, Ashton Carter.
 
Des accusations balayées lundi par le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi. "Je suis surpris par ce qu’il a dit […] Je suis sûr qu’il a reçu des informations inexactes", a déclaré ce dernier. 
 
L’Iran a également réagi aux admonestations de Washington, par la voix d’un haut responsable des Gardiens de la révolution, le général Ghassem Souleimani. "Comment pouvez-vous vous installer là-bas sous prétexte de protéger les Irakiens et ne rien faire, a lancé ce dernier à destination de Barack Obama. Ceci n’est pas autre chose que d’être complice d’un complot." 
 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles