Tony Blair démissionne de son poste d'émissaire du Quartette

Tony Blair, en mars 2015.[BEN STANSALL / AFP]

Tony Blair a démissionné de son poste d'émissaire du Quartette pour le Proche-Orient, a déclaré mercredi à l'AFP une porte-parole de l'ex-Premier ministre britannique, une décision qui sera effective à partir du mois de juin.

 

"Tony Blair a remis sa lettre de démission à Ban Ki-moon", le secrétaire général de l'Onu, a expliqué la porte-parole. Le Quartette pour le Proche-Orient, composé des États-Unis, de la Russie, de l'Union européenne et de l'Onu, a été fondé en 2002 afin de jouer le rôle de médiateur dans le processus de paix israélo-palestinien.

Tony Blair a été nommé à ce poste d'envoyé spécial en juin 2007 -après avoir démissionné de ses fonctions à la tête du gouvernement britannique- avec la mission d'organiser l'aide internationale aux Palestiniens et de piloter des initiatives visant à soutenir l'économie et les institutions palestiniennes en préparation de l'éventuelle création d'un État palestinien.

Mais son action a été régulièrement critiquée en raison de l'absence de progrès dans le processus de paix même si lui-même n'a aucun rôle formel dans ces négociations. Il lui était aussi reproché d'entretenir de mauvaises relations avec l'Autorité palestinienne qui dénonçait sa proximité supposée avec Israël. Les pourparlers directs entre Israël et les Palestiniens sont interrompus depuis avril 2014.

Vous aimerez aussi

Diplomatie Macron / Trump : une étrange relation
Diplomatie Donald Trump promet un deuxième sommet avec Kim «assez rapidement»
Macron est attendu ce lundi 24 septembre à New York pour l'Assemblée générale de l'ONU.
Diplomatie Assemblée générale de l'ONU : le monde selon Macron

Ailleurs sur le web

Derniers articles