Etats-Unis : le Nebraska abolit la peine de mort

L'injection létale a été abolie mercredi dans le Nebraska. [Paul Buck / AFP]

Le Nebraska entre dans l’histoire. Cet Etat du centre des Etats-Unis a aboli la peine de mort, mercredi 27 mai, après un long débat.

 

Le Nebraska devient le premier Etat conservateur à abolir la peine de mort aux Etats-Unis en plus de quarante ans. En défiant le veto du gouverneur Peter Ricketts, la chambre unique du Nebraska a voté, par 30 voix contre 19, l’abolition de la peine de mort.

Le Nebraska devient ainsi le 19ème Etat américain sur 50 à remplacer l’injection létale par la prison à vie. Une décision qui confirme les deux votes des 17 avril et 20 mai, pour l’adoption d’une loi qui abolit la peine de mort.

 

Veto defié

Le gouverneur Peter Ricketts avait opposé son veto au texte, affirmant que "les prisonniers condamnés à mort ont eu la peine qu’ils méritent, ils ne méritent pas de vivre comme des princes toute leur existence aux frais du contribuable".

 

Dix prisonniers "sauvés"

Après deux heures d’un débat houleux, les élus ont donc aboli la peine de mort en la remplaçant par la réclusion criminelle à perpétuité. Aucun condamné n’avait été exécuté depuis 1997. L’Etat républicain détient dix prisonniers dans son couloir de la mort, qui verront leur peine commuée en prison à vie. Un onzième est mort mardi d’un cancer après 30 ans de prison.

"Les mots ne suffisent pas pour dire combien je suis atterré par la perte d’un outil crucial de protection de la loi et des familles du Nebraska", a réagi le gouverneur.

"Nous avons l’obligation de montrer le chemin, de montrer l’exemple à la société, le meurtre par l’Etat ne peut pas être valorisé, ne doit pas être sanctifié", a plaidé le parrain de la loi, Ernie Chambers, appelant le Nebraska à "entrer dans l’Histoire, du bon côté de l’Histoire".

 

Alternatives tragiques

31 Etats disposent encore théoriquement de la peine de mort, mais se heurtent à une pénurie des barbituriques d’injection létale. Certains ont adopté, dans le secret, de nouveaux produits non homologués, ou sont retournés vers la chaise électrique, le peloton d’exécution ou l’inhalation d’azote.

La peine capitale  risque par ailleurs l’exécution d’un innocent, comme l’ont souligné plusieurs élus du Nebraska. 153 prisonniers ont été innocentés du couloir de la mort depuis 1973, selon un décompte du Centre d’information sur la peine de mort.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles