Irak : la barbe rendue obligatoire par les jihadistes à Mossoul

Il est désormais interdit de se raser à Mossoul, en Irak. [Al-FurqanMedia/AFP]

Le groupe Etat islamique (EI) a mis en place une nouvelle loi à partir de lundi 1er juin : la barbe est désormais obligatoire à Mossoul, deuxième ville d’Irak.

 

"En rasant et taillant les barbes des hommes, les coiffeurs se rendent complices d’un péché", est-il inscrit sur les prospectus que l’EI distribue depuis quelques semaines.

A Mossoul, ville la plus importante conquise par le groupe Etat islamique depuis l’été 2014, la barbe sera donc obligatoire à compter de ce lundi, et ce raser sera interdit, sous peine d’arrestation. "Grâce à nos frères de la police islamique, ordre a été donné d’interdire de se raser la barbe, et les contrevenants seront arrêtés", précise le prospectus.

 

Se cacher aux milieu des civils

Cette loi permettrait aux jihadistes de se cacher au milieu des civils, comme l’explique un ancien membre des services de sécurité irakiens à l’AFP. Daesh fait profil bas depuis quelques mois. "Par exemple, des membres de l’EI se sont mis à utiliser de plus en plus de voitures banalisées. Ils se sont débarrassés des véhicules militaires et des drapeaux", raconte-t-il.

La ville de Mossoul est totalement sous l’emprise de l’EI, qui en a fait son terrain d’expérimentation pour son administration. Les jihadistes contrôlent ainsi les programmes scolaires, les horaires d’ouverture des magasins, les tenues vestimentaires…

Les civils qui y vivent ne peuvent quitter la ville sans s’engager à y revenir dans les délais impartis, sous peine de voir leur maison ou leur voiture saisie

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles