François déplore un "climat de guerre"

Le pape François est arrivé samedi matin à Sarajevo.[ELVIS BARUKCIC / AFP]

Le pape François a affirmé samedi à Sarajevo ressentir un "climat de guerre" dans le monde et dénoncé ceux qui l'entretiennent délibérement, en célébrant une messe devant 65.000 fidèles.

 

"C'est une sorte de troisième guerre mondiale livrée par morceaux, et, dans le contexte de la communication globale, on perçoit un climat de guerre", a dit le souverain pontife. "Ce climat, il y en a qui veulent le créer et l'attiser délibérément, en particulier ceux qui cherchent l'affrontement entre différentes cultures et civilisations, et aussi ceux qui spéculent sur les guerres pour vendre des armes".

Mais, la guerre, a-t-il martelé, c'est aussi la "destruction, "beaucoup de vies brisées. Vous le savez bien, pour l‘avoir expérimenté vraiment ici : que de souffrance, que de destructions, que de douleur ! 

 

"Pèlerin de la paix"

Le pape est arrivé samedi matin à Sarajevo en "pèlerin de la paix" pour y prêcher la réconciliation et le dialogue dans cette ville encore meurtrie, vingt ans après les accords de Dayton (Etats-Unis), qui ont mis fin à une guerre entre les trois communautés composant la Bosnie: serbes orthodoxes, musulmans bosniaques et croates catholiques. Cette guerre a fait quelque 100.000 morts entre 1992 et 1995.

 

Vous aimerez aussi

La cathédrale catholique de l'Immaculée Conception à Hong Kong, le 23 septembre 2018 [Philip FONG / AFP]
Religion Accord Chine-Vatican : les catholiques de Hong Kong et Taïwan plutôt optimistes
Le pape François à son arrivée à Vilnius, le 22 septembre 2018. [Janek SKARZYNSKI / AFP]
Religion Voyage dans le temps vers la «Jérusalem du Nord» pour le pape en Lituanie
Religion Un rapport pour réformer l'islam et contrer la «fabrique de l'islamisme»

Ailleurs sur le web

Derniers articles