Naufrage en Chine : 396 morts

Seuls 14 survivants ont été secourus. [STR / AFP]

Les autorités chinoises ont admis qu'il n'y avait plus d'espoir de retrouver des survivants après le naufrage d'un navire de croisière lundi dans le Yangtsé avec 456 personnes à bord, laissant les familles entre douleur et colère.

 

Sur les 456 personnes que transportait "L'Etoile de l'Orient", on compte seulement 14 rescapés. Depuis trois jours seuls des corps sont retrouvés. La plupart des passagers étaient des retraités et personnes âgées.

Selon un bilan officiel communiqué par l'agence Chine Nouvelle samedi, le nombre de morts atteint 331, mais le bilan définitif devrait encore s'élever.

 

2.200 tonnes pour 76 mètres de long

A Jianli (centre de la Chine), l'épave du navire, 2.200 tonnes pour 76 mètres de long, qui avait chaviré quille en l'air, a été remise d'aplomb vendredi à l'aide de deux puissantes grues. Encore à demi immergé, les travaux pour sa remise à flot complète se poursuivaient vendredi en soirée.

Un porte-parole du ministère des Transports, Xu Chengguang, a assuré jeudi soir que l'opération de redressement du navire avait été décidée "sur la base de l'opinion générale qu'il n'y avait plus de possibilité de survie" dans l'épave."Je me sens dévasté, si triste", a déclaré à l'AFP Gao Rufu, dont la soeur de 62 ans participait à la funeste croisière entre Nankin (est) et Chongqing (centre).

En l'absence de nouveaux survivants, le bilan final de la catastrophe s'éleverait à 442 morts et disparus pour 14 rescapés, soit le plus meurtrier accident de navigation en Chine depuis près de 70 ans, selon la presse officielle.

Vous aimerez aussi

Asie Everest : la Chine interdit l'accès de son camp de base aux touristes
«The Wandering Earth» a réalisé le meilleur démarrage de l'Histoire du cinéma chinois.
Cinéma Un film de science-fiction bat tous les records en Chine
Un sanglier passe devant une table où jouent des hommes dans le parc Aberdeen, le 25 janvier 2019 à Hong Kong [Anthony WALLACE / AFP/Archives]
Insolite Des sangliers sèment la zizanie à Hong Kong

Ailleurs sur le web

Derniers articles