Fifagate : Warner dans le viseur

L'homme d'affaires trinidadien Jack Warner.[HO / WARNER TV / AFP]

Les journées se suivent et se ressemblent à la Fifa, avec leur lot de nouvelles révélations judiciaires. Des accusations concernant le Trinidadien Jack Warner, ex-vice-président de l’organisation, ont en effet été émises dimanche par l’ancien ministre des Sports égyptien, Aley Eddine Helal.

 

Selon ce dernier, Jack Warner aurait proposé un chantage en 2004, lors de l’attribution de la Coupe du monde 2010. «Il nous avait dit qu’il pouvait nous assurer sept votes, et il demandait un million de dollars pour chaque vote», assure l’ex-ministre.

Et celui-ci d’expliquer que l’Egypte ayant décidé de ne verser aucun pot-de-vin pour obtenir l’organisation de l’événement, elle n’a au final reçu aucune voix lors du vote organisé au sein de la Fifa.

Autre dossier, celui des 10 millions de dollars destinés à l’Afrique du Sud, apparus en 2008 sur les comptes de la Concacaf, la confédération américaine, alors gérée par Jack Warner. Une somme dont il aurait détourné une grande partie à des fins personnelles, selon la BBC. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles