Tunisie : trois gendarmes et un jihadiste armé tués dans des heurts

Des forces de sécurité tunisiennes en action lors de l'attentat contre le musée du Bardo à Tunis.[FETHI BELAID / AFP]

Trois agents tunisiens de la Garde nationale et un jihadiste ont été tués à l’aube à Sidi Ali Ben Aoun près de Sidi Bouzid a indiqué lundi le ministère de l’Intérieur tunisien.

 

Un accrochage entre deux jihadistes et la Garde nationale tunisienne a fait trois morts parmi les forces de sécurité ce matin à l’aube. Un des deux jihadistes a été tué et l’autre, grièvement blessé, a été arrêté. Les événements se sont déroulés à Sidi Ali Ben Aoun près de Sidi Bouzid (centre-ouest du pays).

"La Garde nationale a voulu tendre aujourd'hui à l'aube une embuscade à deux terroristes à moto à Sidi Ali Ben Aoun à la suite de l'obtention d'informations que (les suspects) allaient mener une opération. Dans un premier temps, deux agents ont été tués", a indiqué le porte-parole du ministère Mohamed Ali Aroui.

Les terroristes ont ensuite pris la fuite et un troisième agent qui se rendait à son travail a été tué lors de celle-ci. Une unité d’élite de la gendarmerie tunisienne a ensuite pris le relais de la poursuite et "l'un des deux terroristes a été exterminé, le deuxième a été blessé et arrêté. Il est dans un état grave", a indiqué M. Aroui.

Plus d'une soixantaine de militaires et policiers ont été tués dans des affrontements ou par des engins explosifs depuis 2011, en particulier dans les régions proches de la frontière algérienne.

François Hollande se rend à Alger pour rencontrer le président Abdelaziz Bouteflika pour évoquer des questions économiques et liées au terrorisme.

Par ailleurs, Mokhtar Belmokhtar, un chef jihadiste algérien et ancien chef historique d'Aqmi, aurait été tué en Libye par une frappe américaine.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles