Des festivaliers britanniques scannés par la police

Les visages des festivaliers ont été scannés et analysés par un logiciel. [Capture d'écran YouTube]

La police du Leicestershire, centre de l'Angleterre, a testé pour la première fois le week-end dernier un logiciel de reconnaissance faciale lors d'un rassemblement en extérieur, le festival Download qui a attiré près de 90 000 personnes.

 

Les visages des festivaliers ont ensuite été comparés avec ceux de criminels recherchés en Europe, connus par la police comme agissant particulièrement dans les grands festivals. Si les chiffres exacts du nombre de crimes commis pendant l'évènement n'étaient pas encore connus, la police s'est félicitée de l'efficacité de cette nouvelle méthode, indiquant que la délinquance était restée limitée et qu'aucun crime majeur n'avait été recensé.

"Le logiciel a constitué un moyen efficace d'identifier les criminels dans une foule, ce que les officiers devaient auparavant faire en utilisant des rapports sur papier", a expliqué le chef de la police locale, Chris Haward. Mais de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer un procédé liberticide. L'organisation Big Brother Watch s'est ainsi dite "très préoccupée".

 

"Nous voulons que les criminels soient arrêtés, mais nous souhaitons également que les personnes innocentes puissent passer du bon temps dans les festivals pour lesquels ils ont payé cher, et qu'elles ne se sentent pas surveillées par la police", a déclaré une porte-parole de l'organisaiton, Renate Samson.  Après ce premier essai, le procédé pourrait néanmoins se généraliser à l'avenir. 

 

Vous aimerez aussi

Alcool À Lille, la bière se déguste comme un bon vin
idées sorties Les 3 festivals de musique à ne pas rater en novembre à Paris
Spectacle Le Festival « Voix d’Automne », une ode lyrique

Ailleurs sur le web

Derniers articles