Fusillade de Charleston : la police traque le tireur

L'homme suspecté d'être l'auteur de la fusillade. [CHARLESTON PD / AFP]

Une fusillade dans une église de Charleston en Caroline du Sud (Etats-Unis) a fait au moins neuf morts. Le tueur présumé, un jeune homme de race blanche, est activement recherché par la police

 

Une fusillade dans une église de la communauté noire de Charleston en Caroline du sud (sud-est des Etats-Unis) mercredi soir a fait neuf morts, a indiqué le chef de la police jeudi.

La police a indiqué sur son compte Twitter être à la poursuite d'un suspect blanc, âgé d'environ 21 ans et glabre, portant un jean et des grosses chaussures.

Malgré un très important déploiement des forces de l'ordre, y compris des moyens aériens, le tireur, que le chef de la police a qualifié de "très dangereux", n'avait toujours pas été retrouvé cinq heures après le drame.

La police traque le suspect avec des chiens et "nous voulions nous assurer qu'il n'était pas dans les parages pour commettre d'autres crimes", a-t-il ajouté.

 

 

 

"Nous avons pu constater qu'il y avait huit individus décédés à l'intérieur de l'église", a expliqué le chef de la police, Gregory Mullen au cours d'une conférence de presse. Il a précisé que l'un des deux blessés, qui ont été transportés à l'hôpital le plus proche, y est décédé.

 

Un "crime raciste"

"A ce stade nous avons neuf victimes de ce crime hideux qui a été commis", a-t-il dit, estimant qu'il s'agissait "d'un crime raciste".

La fusillade s'est produite vers 21H00 locales (01H00 GMT), a précisé la police, dans l'une des plus vieilles églises noires de la ville, l'Emanuel African Methodist Episcopal Church.

 

Vous aimerez aussi

Les homards sont "fumés" au cannabis avant de les cuire dans l'eau bouillante
Insolite États-Unis : du cannabis pour soulager les homards avant de les cuire
Etats-Unis L'aptitude de Trump à gouverner de nouveau mise en doute
Le président russe Vladimir Poutine (d) et son homologue chinois Xi Jinping, lors d'un forum économique à Vladivostok le 11 septembre 2018 [SERGEI CHIRIKOV / POOL/AFP/Archives]
Guerre commerciale Moscou et Pékin dénoncent de concert les nouvelles sanctions américaines

Ailleurs sur le web

Derniers articles