Bosnie : un réseau de traite d'êtres humains en France démantelé

Des policiers bosniens. Image d'illustration.[AFP]

Sept membres d’un réseau qui forçait des femmes et des enfants bosniens à voler et à mendier dans plusieurs villes de France ont été arrêtés mardi matin en Bosnie.

 

Un réseau de traite d’êtres humains qui forçait des femmes et des enfants à voler et mendier en France a été démantelé mardi matin lors d’une opération conjointe entre la Bosnie et la France.

"L'opération est menée dans la région de Zenica, Jajce (centre), de Vlasenica (est) et de Prijedor. Sept personnes ont été arrêtées et plusieurs perquisitions sont en cours. Une opération est menée parallèlement en France", selon un communiqué de la police.

 

"Gain illicite de plus de 2 millions d’euros"

Les personnes interpellées sont soupçonnées d’avoir recruté depuis 2012 plusieurs femmes et organisé leur départ vers la France. "Sur place, elles ont été forcées à voler dans la rue et à leur remettre l'argent. Dans certains cas, les enfants aussi étaient les victimes", selon la police.

Selon les estimations des enquêteurs bosniens et français, le réseau aurait réalisé un "gain illicite de plus de 2 millions d’euros". Cette somme aurait été blanchie par des achats immobiliers et de voitures de luxe en Bosnie.

Vous aimerez aussi

Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'un rassemblement à Istanbul le 18 mai 2018 [OZAN KOSE / AFP/Archives]
Politique Le président turc Erdogan mène campagne en Bosnie
Munira Subasic, survivante du massacre de Srebrenica et présidente du mouvement des Mères de Srebrenica et de Zepa, devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, le 22 novembre 2017 à La Haye [JOHN THYS / AFP]
Bosnie Munira Subasic, «mère de Srebrenica» en quête de justice
mémoire Les restes de plusieurs dizaines de victimes de la guerre de Bosnie découverts

Ailleurs sur le web

Derniers articles