Grande-Bretagne : un projet d’attentat aurait été déjoué

L'attentat devait toucher un défilé militaire organisé dans le sud-ouest de la ville (Image d'illustration)[Dcastor / Wikicommons]

Au lendemain du massacre de Sousse, le Sun a affirmé que l’un de ses journalistes avait permis de déjouer un projet d’attentat prévu ce samedi sur le sol anglais.

 

Une photo de l’attentat de Sousse. Un titre de une choc. Le Sun l’affirme dans son édition de samedi, l’Etat Islamique prévoyait de commettre un attentat sur le sol anglais ce 27 juin 2015, au lendemain du massacre en Tunisie qui a fait 38 victimes, dont au moins huit britanniques.

 

 

C’est l’un des journalistes de ce titre de presse venu d’outre-manche, qui a prévenu les forces de l’ordre après avoir, grâce aux réseaux sociaux, pu se rapprocher des bonnes personnes. En l’occurrence, un jeune anglais ayant rejoint la Syrie en 2013 pour faire partie du "CyberCalifat", groupe de pirates informatiques à la solde de Daesh.

 

Cyberjihadisme

Selon le Sun, l’attentat aurait dû viser une parade militaire organisée dans le sud-ouest de Londres. Le cyberjihadiste avait chargé le journaliste de fabriquer une bombe afin de la faire exploser dans la foule. Il aurait également demandé à l’espion de tourner une vidéo le mettant en scène, prêtant allégeance à l’EI, afin de la mettre en ligne après l’attaque.

Et le lieu n’avait pas été choisi au hasard. Selon le journal anglais, la parade, qui célèbre la fête des forces armées britanniques, était la plus proche du lieu où, en mai 2013, un jeune soldat anglais avait été décapité par deux hommes armés de machettes, souhaitant venger les musulmans tués par les militaires britanniques.

 

La police prévenue

Prévenu, Scotland Yard, quartier général de la police londonienne, a pu prendre les choses en main et a tenu à remercier le journal. Elle a invité les spectateurs à se rendre sans crainte sur les lieux du défilé tout en faisant preuve de prudence.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles