Crash à Taïwan : le pilote a coupé lui-même le moteur

L'avion a frôlé une autoroute avant de se crasher dans une rivière. [Capture Youtube]

Le rapport d’enquête publié jeudi sur le crash d’un avion de la TransAsia révèle que le pilote a coupé le seul moteur encore opérationnel de l’appareil.

 

Le pilote de l’avion de la compagnie TransAsia qui s’était crashé dans une rivière à Taïwan, faisant 43 morts, a en fait coupé lui-même l’unique moteur encore opérationnel de l’avion alors que l’autre était défaillant, a indiqué un rapport d’enquête d’étape publié jeudi.

En décryptant les boîtes noires de l’ATR 72-600, il a été possible de découvrir les dernières paroles du pilote. Celui-ci se serait exclamé, quelques secondes avant l’accident : “Oh, j’ai tiré sur la mauvaise manette”, d’après l’enquête réalisée par le Conseil de surveillance de l’aviation civile.

 

15 survivants

Le vol GE235 de la compagnie taïwanaise TransAsia s’était crashé le 4 février dans une rivière de Taipei, peu après son décollage. Des 53 passagers et 5 membres d’équipages, seuls 15 personnes ont survécu.

Avec ses deux moteurs hors d’usage, l’appareil a perdu de l’altitude, heurtant une autoroute et plongeant dans une rivière glacée, a indiqué l’ébauche du rapport. L’enquête définitive est attendue en avril 2016.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles